« Du lourd », « du feu », c’est la promesse faite ce jeudi 21 janvier par le jeune artiste King Alasco, qui a tenu une conférence de presse dans le jardin 2 Octobre de Conakry avec sa maison de production « Meurs Libre Prod ».

Alassane Sylla surnommé « jeune roi », est l’un des artistes les plus suivis de la scène musicale guinéenne. Durant ce rendez-vous médiatique, il a déballé les couleurs de son nouvel album dénommé « Allah Nou Wali » en français « Dieu Merci » et donné le tempérament de sa dédicace attendue le 14 février sur l’esplanade du Palais du peuple.

D’entrée de jeu, l’artiste a présenté la texture de son album. « Il y a au moins 15 titres dans l’album. Et il y a des feat [duos] aussi. Parce que j’ai des idoles en Guinée et un peu partout dans le monde. Par exemple comme avec Takana et Fish Killer. Et les autres, c’est des surprises » a révélé King Alasco.

Pour le titre de son premier Album, Alassane s’est dit reconnaissant à Dieu : « On a décidé de surnommer Allah Nou Wali, parce que simplement ça fait au moins 6 ans de cela, depuis 2016 et jusque maintenant Alasco cartonne. C’est une façon de dire Dieu merci, pour tout ce qu’il a fait pour moi. »

A l’attention de ses fans, l’artiste promet tout simplement un concert spectaculaire. « J’ai hâte de jouer sur l’esplanade. Faire sortir mon album, après tant d’années, c’est une fierté pour mon équipe. Je vous promets plein de surprises. Il y a plein de choses qu’on a préparées. Je vais mettre beaucoup de feu. C’est un concert 100%. Ça va être du lourd », a-t-il projeté.

Pour son producteur, Ablaye Mbaye, tout est déjà prêt pour la bonne tenue de ce spectacle. « On a pris toutes les dispositions pour la sécurisation de ce concert. Il y a la gendarmerie nationale qui est saisie déjà ; ce n’est pas moins de 300 agents qu’on leur a demandé. Ensuite, il y a la sécurité civile, chacune va amener 250 personnes, ce qui va nous faire à peu près 500 personnes. Il y a l’OPROGEM qui est saisi. Il y a la croix rouge et les sapeurs-pompiers qui seront là. Et aussi des équipes de Meurs Libre Prod et partenaires. La sécurité elle n’est pas que ça. Pour nous, il y a une sécurité sanitaire autour de ce concert. On y a pensé. Le port du masque est obligatoire ; on a eu la chance de faire une réunion avec l’ANSS, ils nous ont dit qu’eux-mêmes, allaient nous livrer des Kits pour pouvoir aider à ce que tout le monde puisse se laver les mains avant d’entrer », a-t-il informé.

Après avoir félicité et encouragé l’artiste et sa maison de production, le ministre Sanoussy Bantama Sow a rassuré de son soutien : « Vous venez de suivre la nouvelle nomenclature du gouvernement. Il y aura la Culture à part et le Sport de l’autre côté. Et là je vous rassure, quelle que soit notre position, nous avons décidé de nous battre pour la jeunesse guinéenne. Parce que je sais qu’avec vous, nous pouvons aller loin. Nous serons présents le 14 ici, nous ferons tout pour l’accompagnement personnellement de ce concert. »

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com