Au compte de l’assemblée générale hebdomadaire que le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) a tenu à son siège, ce samedi 24 février, l’Honorable Mohamed Lamine Kamissoko, membre du bureau politique national du parti, a répondu à la menace de l’opposition de descendre dans la rue.

Il a estimé que : « Nous avons dit que nous vaincrons et nous avons vaincu, aujourd’hui fidèle à la pensée politique du professeur Alpha Condé, qui est la politique de non-violence, nous apprenons qu’une certaine opposition aurait tenu la réunion, pour encore une fois endeuiller les forces de sécurité, c’est à dire la police et la sécurité, plus les paisibles citoyens de la ville de Conakry et de l’intérieur, ce qui n’est pas une politique ».

Enfin, il a déclaré : « Nous ne sommes pas un parti de la violence, nous avons dit que personne n’a le monopole de la violence, personne ne peut inquiéter le RPG en république de Guinée. Le professeur, une fois au pouvoir a dit ‘’vous avez fait votre travail, les manifestations intempestives de l’opposition, vous les laissez avec les forces de sécurité et de défense, pour le respect des principes de démocratie’’ ; c’est ce que nous faisons, sinon de Conakry à Yomou, lorsque nous décidons de nous préparer et de mettre fin à certaines manifestations, nous sommes capables de le faire. Nous avons des bras pour ça, nous avons des braves jeunes. Regardez le parcours du RPG, à la phase du conquête du pouvoir, le RPG, n’a pas tué un seul policier, le RPG n’a pas tué un seul gendarme, n’a pas endeuillé les familles de Guinée, mais faites un peu de réflexion, un parti déjà à la conquête du pouvoir qui a déjà tué 200 à 300 personnes, quand ce parti va avoir, qu’est-ce qui va se passer ? Donc, c’est la réponse que nous sommes en train de donner. Nous sommes venus pour développer ce pays, nous ne sommes pas venus, comme le professeur l’a dit ; pour gouverner les cimetières. Une fois de plus, nous vous demandons de ne pas céder à la provocation, car ceux qui ont perdu ont perdu, mais à travers cette perte, ils veulent engager les militants du RPG dans le sillage du cycle infernal de la violence. Mais, c’est nous qui exerçons le pouvoir, et dans l’intérêt supérieur du peuple de Guinée, nous n’allons jamais, jamais accepter de tomber dans le piège de l’opposition, elle tombera dans son propre piège ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici