Après l’ouverture des négociations, ce lundi 5 mars, dans la salle des Actes du Palais du peuple, entre la commission syndicale du SLECG, dirigé par Oumar Tounkara et quelques ministres, le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla, a demandé la permission aux syndicalistes et au médiateur de la République, Mohamed Saïd Fofana, de suspendre les négociations jusqu’à 16h, afin que les ministres aillent consulter leurs pairs pour faire de meilleures propositions.

« Nous sommes dans une situation très délicate, qui nous interpelle, et vous syndicalistes, et le gouvernement guinéen, pour la paix sociale, la tranquillité et la prospérité de notre pays. Soyez rassurés que nous voulons faire des propositions correctes, accessibles à tout le monde, durables, pour que nous sortions de ces crises répétées dans notre pays. Mais puisqu’une concertation est nécessaire avec d’autres ministres, d’autres membres du gouvernement, nous avons pensé qu’il est indispensable d’aller partager avec eux et d’arrêter un point de vue commun, avant de vous faire la proposition, pour ne pas parler dans le vide… Vous allez, chers frères et sœurs, accepter que nous nous consultions avec d’autres ministres, mais soyez rassurés que ce ne sont que ceux-là que vous connaissez, ceux-là qui ont déjà travaillé avec vous, c’est d’autres qui ont une grande crédibilité au sein du gouvernement ».

Ne trouvant aucun inconvénient à cela, Oumar Tounkara a tout simplement souhaité « que ces consultations, que vous allez faire tout de suite, puissent encore une fois répondre aux attentes du bureau exécutif national du SLECG,  des attentes des enseignants ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire