‘‘Alpha Condé vient de faire de mon exclusion de la salle du débat aux nations unies une condition pour sa participation. La délégation permanente de la Guinée aux Nations Unies m’a obligé de sortir sans suite. Il a fallu l’implication des hautes personnalités africaines et onusiennes présentes dans la salle pour que je cède enfin’’, a écrit sur sa page Facebook, Aliou Bah, jeune politicien, militant du Bloc Libéral de Faya Millimouno.

Selon lui, il était panéliste. Et ‘‘en attendant ma large communication sur l’incident d’aujourd’hui dont le 1er responsable est le président Alpha Condé, voici un document sur le programme du débat dont il était question. Vous constaterez qu’il inclut un volet Accélération de l’autonomisation des jeunes en Afrique’ qui concernait mon intervention. Donc il n’était aucunement question qu’on parle de la Guinée en particulier encore moins des contradictions entre Alpha Condé et moi. De quoi notre président a peur ?’’, s’interroge le jeune politicien sur sa page.

Seulement voilà. Nulle part sur le document (ci-dessous) dont il parle et que lui-même a publié, le nom de Aliou Bah ne figure comme panéliste.

Ce qui fait dire à certains que le jeune ne cherche qu’à faire le buzz autour de lui comme savent le faire nos jeunes hommes politiques. ‘‘Il n’était pas invité, il s’est assis sur la place numérotée d’une autre personne. C’est pourquoi il a été vidé de la salle’’, dit un témoin de la scène.

Et l’Honorable Cheick Traoré de Guinée Étoile, présent à New-York de nous préciser: ”Aliou Bah sans être convié est venu prendre place dans la salle de conférence de la mission permanente de l’UA près de l’ONU où le Président Alpha Condé devrait recevoir les cadres africains travaillant dans le système des nations unies. Avant le démarrage de la rencontre, une Dame est venue demander à Aliou Bah de lui céder le siège qu’il occupait avec toute la courtoisie connue et reconnue aux diplomates ; le sieur Bah n’a pas daigné quitter honorablement c’est ainsi qu’il a été vidé par les services de sécurité avant l’entrée du Président de la commission de l’UA. Le Président Alpha CONDE est arrivé dans la salle plus d’une demi-heure après l’incident. Le respect pour soit même voudrait que l’on ne se présente pas à une réunion à laquelle on est pas convié. Aliou Bah doit faire la politique autrement sans s’ingénier à faire du buzz au détriment de l’image et de la réputation de la Guinée sur des contre vérités. À moins que le BL soit employé à l’ONU, Aliou Bah n’y était pas convié.”
L’affaire fait tilt sur les réseaux sociaux où les détracteurs de Aliou Bah le taxent de manipulateur et surtout de voleur de selfie à l’image de celui qu’il a eu avec Olusegun Obasanjo, ancien président nigérian.

Aziz Sylla pour guinee7.com

Publicités

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire