Au cours d’une récente sortie médiatique, le député Aboubacar Soumah a fait des révélations sur la non-électrification de la Guinée, depuis le premier régime.

À en croire cet élu du peuple, certains cadres guinéens n’ayant pas la même vision que les différents chefs d’État qui se sont succédé, ont contribué au freinage des projets de construction de barrages hydroélectriques. Une pratique qui, selon lui, se poursuit sous le régime de l’actuel président guinéen. 

« Ce qui a fait que le président Ahmed Sékou Touré n’a pas pu réaliser les barrages Konkouré, c’est qu’ils l’ont bloqué dans tous les sens. Il (Sékou Touré, Ndlr) est allé jusqu’à créer un département qu’on appelait à l’époque, ministère de l’Énergie et de Konkouré, afin de réaliser ces grands barrages… Lansana Conté vient et la même chose continue », a fait savoir l’Honorable Aboubacar Soumah.

Avant de poursuivre en disant: “Il faut qu’eux ils soient au pouvoir pour que la Guinée bouge. Maintenant qu’ils viennent au pourvoir, ce qui coûtait vers les années 60 à 200 millions de dollars, aujourd’hui ça coûte des milliards de dollars. Tous les 4 barrages de Konkouré auraient pu être réalisés à moins d’un milliard de dollars, aujourd’hui il faut les réaliser avec pas moins de 4 milliards de dollars”.

“Si on avait réalisé ces barrages en ce temps-là, ajoute-t-il, aujourd’hui la Guinée allait être industrialisée. Nos bauxites n’allaient pas partir dans les bateaux comme ça à l’état brute. Ça aurait créé une valeur ajoutée, mais malheureusement, ceux qui voulaient être au pouvoir ont bloqué tous”. 

Pour terminer, le député a fait entendre ceci: “pourquoi cette expérience amère, on peut la répéter encore ? Donnons la chance à l’actuel président. Tout ce qu’il peut apporter au pays, qu’il le fasse et ce n’est pas bon, qu’on le critique, qu’on le dénonce, qu’on le propose c’est ça la vraie opposition”.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici