Au cours de son passage à l’assemblée nationale ce mardi, pour défendre le projet de loi portant statut général des militaires, le ministre en charge de la Défense nationale, Mohamed Diané, a été interpellé par des députés sur un certain nombre de questions. Notamment celle concernant le manque d’équipements du Génie militaire ; question soulevée par l’honorable Kalémodou Yansané.

“Nous avons récemment connu un incident malheureux à Coyah, nous avons reçu sur la route un éboulement de près de mille mètres cubes de terre… si le génie était équipé comme autrefois, on aurait pu prendre une pelle et deux camions et les militaires auraient enrayé complètement la difficulté… je voudrais que le ministère prenne des dispositions pour que notre Génie militaire au niveau route que nous connaissons un peu, soit équipé d’engins…” a sollicité le député de l’UFDG (Unions des Forces Démocratiques de Guinée). Avant de faire savoir que : “le Génie route a dans ses attributions le rétablissement de la circulation dans les zones difficiles…”

Face à cette interpellation, le ministre Mohamed Diané a d’abord rappelé que ” dans le cadre de la réforme du secteur de sécurité, le renforcement des capacités du Génie militaire était une priorité, mais cette priorité était contenue dans une loi (loi de programmation militaire). Et pendant tous nos passages à l’Assemblée nationale ici, pour présenter les projets de budget, nous avons attiré l’attention des honorables députés sur le fait que malgré le vote de cette loi de programmation militaire, aucune ressource n’avait été prevue pour la mise en oeuvre”.

“Donc nous espérons, poursuit-il, que les honorables députés vont appuyer le ministère de la Défense nationale en ce qui concerne premièrement la révision de cette loi de programmation militaire, qui prendra fin en principe en 2020, mais aussi pour prendre en considération tous les aspects financiers qui doivent accompagner la mise en oeuvre de cette loi de programmation militaire”.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités