Cette petite lettre truffée de grandes fautes du colonel Maurice Akoi Koivogui, secrétaire général de la Féguifoot, adressée au directeur du stage Petit Sory avec pour objet « rapport de mission », sera sans nul doute inscrite sur le frontispice de l’histoire du football guinéen. Côté flop, malheureusement.

Grosso modo, le rapport aussi bondé de faute que la lettre qui le transmet, indique qu’une mission d’inspection mandatée par la Féguifoot a décidé de ne pas homologuer le stade Petit Sory de l’homme d’affaires KPC, par ailleurs, président du Hafia FC. En cause ? Certains manquements dont la « longueur actuelle du stade est de 105 m au lieu de 100 mètres ; la largeur fait 68 m au lieu de 64 mètres ». (Lire en bas de l’article le rapport). Certains connaisseurs des règles de la CAF disent que ces dimensions sont comprises entre 100m et 110m pour la longueur et entre 64 m et 75 m pour la larguer ! Comme quoi, sur ce plan, le stade Petit Sory serait en règle. Beaucoup d’autres reproches ne tiendraient pas ou peuvent être rectifiés en moins de dix jours, dit-on…

Le hic c’est la démarche de la féguifoot qui intrigue plus d’un : l’homologation des stades locaux est un fait rare dans nos meurs. Pour la simple raison que les gens jouent le championnat à l’intérieur du pays, sur des « terrains rouges » généralement caillouteux, sans vestiaires, encore moins de toilettes…excusez du peu ! On ne peut pas en dire autant à propos du stade Petit Sory dont l’affaire d’homologation est on ne peut plus une affaire non ordinaire.

0716-29.10.2021 - Directeur Stade Petit Sory Rapport de mission

Ibrahima S.