Dans un communiqué publié dans la soirée du mercredi 27 au jeudi 28 février 2019, sur sa page officielle Facebook, le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), dirigé par Aboubacar Soumah, a menacé d’aller à une nouvelle grève, dès le début de ce mois de mars 2019.

« Le Bureau Exécutif National du SLECG informe l’ensemble des Enseignantes et Enseignants de Guinée de prendre toutes les dispositions nécessaires à compter du 1er Mars 2019, pour une nouvelle grève générale et illimitée, qu’ il déclenchera d’ici une semaine, sur toute l’étendue du territoire national », peut-on lire dans le communiqué.

Le SLECG justifie cette menace par « le refus catégorique du gouvernement à respecter le protocole d’accord du 10 Janvier 2019 ».

En conséquent, le  SLECG prend en témoin l’opinion nationale et internationale « des agissements du gouvernement, qui ne ménage aucun effort dans le but de satisfaire à la revendication du SLECG, par la même occasion, le Bureau Exécutif demande à tous ses généraux des structures à la base de resserrer les rangs et de se tenir prêts ».

Pour rappel, après la signature de l’accord mettant fin à la grève du 03 octobre 2018, les deux parties avaient conclu à la mise en place d’une commission tripartite pour l’assainissement du fichier des fonctionnaires enseignants (SLECG, l’USTG et certains membres du gouvernement), mais celle-ci attend toujours d’être validée par le ministre de la Fonction publique, pour commencer le travail.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici