Hadja Halimatou Diallo, épouse du chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, était présente, ce jeudi 12 décembre, à la marche des femmes du FNDC. Au point de chute de la marche, Hadja Halimatou a tenu un discours, dans lequel elle a invité les femmes à continuer le combat.

« Mes  chères sœurs, femmes de Guinée, nous sommes là aujourd’hui, parce que nous sommes fatiguées, nous sommes endeuillées, on n’est fatigué de voir nos enfants partir comme ça, à moins de 20 ans. Qu’est-ce qu’ils veulent dans ce pays ? Ce pays est grave, ils n’entendent pas, ils ne voient pas, mais nous marcherons. Ils ont dit, si vous voulez, marchez ; nous marcherons jusqu’à ce que justice soit faite dans ce pays », a-t-elle dit en entamant son discours.

Poursuivant, Hadja Halimatou Diallo a remercié les femmes pour cette mobilisation de circonstance, pour leur engagement et leur détermination, avant de dire : « Même si c’est trois femmes, on marchera jusqu’à ce que Alpha Condé nous entende, parce qu’il y a une impunité qui ne dit pas son nom. Il y a une complicité, un silence coupable ; les enfants meurent comme des petits chiens, nous sommes fatiguées. Peuple de Guinée, levez-vous, il est temps qu’on se lève pour ne pas qu’on continue à nous tuer comme des petits chiens, comme je l’ai dit tantôt ».

« Femmes de Guinée, vous avez votre voix à apporter ; apportez votre voix, unissons nous, marchons, une fois encore marchons », a renchéri l’épouse du président de l’UFDG, avant de conclure par : « Nous sommes révoltées et vous allez savoir que nous sommes révoltées, vous le saurez que nous sommes fatiguées. Trop c’est trop! Trop c’est trop ! ».

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199