Après avoir été outillé gratuitement sur les « techniques de recherche d’emploi et entreprenariat jeune » pendant deux jours, dix jeunes guinéens diplômés sans emploi sont rentrés en possession de leurs attestations, ce mardi 1er septembre. Par la même occasion, chacun de ces jeunes a passé un entretien d’embauche avec des recruteurs de plusieurs entreprises privées de la place évoluant dans divers secteurs. 

C’est une initiative du Parti Démocrate Conservateur (PDC), qui s’inscrit dans le cadre de son projet de réduire le tôt de chômage au niveau de la couche juvénile en république de Guinée.

Visiblement content de cette opportunité, Ousmane Sanoh a au nom des participants fait savoir : « cette formation nous a permis de consolider nos connaissances et de confirmer notre passion dans le domaine de recherche d’emploi. Nous tenons alors à vous remercier pour votre contribution, pour l’enrichissement de notre parcours professionnel. Désormais, nous sommes définitivement convaincus de nous orienter dans les secteurs qui nous conviennent… ces connaissances acquises vont nous aider à exceller tout au long de notre carrière. »

De son côté, le président du PDC, Mohamed Cissé a indiqué que cette initiative est partie d’un constat. « Aujourd’hui, tout le monde parle de l’employabilité en Guinée, mais on n’arrive pas à situer les responsabilités et on ne peut pas situer les causes. Nous on s’est dit qu’il faudrait que nous sachions pourquoi il y a problème d’emploi en Guinée et en Afrique. Le deuxième aspect, c’est que quand vous prenez les acteurs politiques, on a tendance à appeler les jeunes beaucoup plus dans les rues pour des manifestations alors que ces jeunes-là ont besoin d’une vie meilleure, ils veulent le bien-être (…). Si les jeunes doivent sortir dans les rues pour des manifestations, nous voulons que ça soit carrément des revendications salariales, mais que ça ne soit pas pour des revendications politiques », a-t-il expliqué.

Et de poursuivre: « les élections dans les pays en voie de développement, les gens votent beaucoup plus, parce qu’ils ont reçu des t-shirts ou de l’argent, parce qu’ils ne parviennent pas à nourrir et à se donner le minimum vital. Nous voulons que cela change et ça doit changer. Il faudrait que les gens aient de l’emploi, que les gens parviennent à se nourrir et à se vêtir. Voilà pourquoi le PDC a décidé d’appeler aujourd’hui dix jeunes. On va accompagner ces jeunes (…). Nous voulons franchement que la jeunesse soit indépendante et pour qu’elle soit indépendante, il lui faut du boulot. C’est ce que nous faisons. »

En outre, Mohamed Cissé a précisé que cette initiative n’est point une campagne en vue de la prochaine échéance électorale qui s’annonce. « Après ces dix jeunes, on fera encore un autre appel et ça sera la même procédure pour tous ceux-là qui viendront », a-t-il déclaré.

À noter que pour ceux, parmi ces 10 jeunes, qui n’auront pas la chance de décrocher un emploi ou un stage au terme des entretiens qu’ils ont fait sur place avec des chefs d’entreprises, le PDC s’engage à les aider à monter un projet et à les accompagner vers les structures financières pour trouver un financement.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com