Le président Alpha Condé a annoncé un ‘‘gouvernement de mission’’ pour  remplacer celui politique et de complaisance de Saïd Fofana. Mais qui à la tête de ce nouveau gouvernement de tous les espoirs ? Il n’y a pas longtemps, guinee7 avait ouvert le débat en publiant une short liste des ‘‘premiersministrables’’. Nous parlions alors de Abdoul Kabélé Camara, actuel ministre de la Défense ; Kerfalla Yansané, ministre de l’Economie et des Finances ; Kiridi Bangoura, ministre secrétaire général à la Présidence ; Kémoko Touré, à l’époque, DG de CBG. Nous faisions remarquer que ce Premier ministre pourrait venir aussi de l’Etranger.

Depuis, de l’eau a coulé sous le pont. Si du côté de Sekhoutoureya on n’est peut disert sur la question, les bribes d’information qui filtrent font révèlent tout de même que les tractations continuent. Parmi les noms cités haut, ceux de Kerfalla et de Kabélé reviennent très souvent.

Tous les deux ont des soutiens de taille : le premier, les institutions de Bretton Woods et le deuxième, Denis Sassou N’Guessou, président congolais. Mais les choses semblent être à l’avantage de celui-là.

Kerfalla Yansané qui a réussi à relever le niveau de l’économie guinéenne exsangue à l’arrivée de Alpha Condé au pouvoir, est soutenu par le FMI/Banque mondiale pour qui il est l’homme qui peut bien suivre le ‘‘programme’’ gagné de haute lutte. Le hic est que Kerfalla rêve d’une grosse Primature à laquelle il faut coller le ministère des Finances. Ce qui, selon nos informations, serait un peu trop, aux yeux du chef de l’Etat. Qu’à cela ne tienne, l’argentier du pays semble être le plus proche du Palais de la Colombe.

Kemoko Touré qui n’est plus à la tête de la CBG pourrait être coopté pour la cour des comptes. Un poste qui pourtant allait bien à Kerfalla Yansané compte tenu de son expérience dans l’administration économico-financière et de son austérité.

Quid du gouvernement ? Selon nos informations, dans l’équipe sortante, peu de ministres resteront. Dans ce lot on cite Bah Ousmane et Damantang Camara, qui ont tout de même fait bonne figure. Par ailleurs, des opposants pourraient faire leur entrée dans le nouveau gouvernement. Et Kassory Fofana en serait la grosse pointure.

Ibrahima S. Traoré