Le président Alpha Condé a mis officiellement en branle la machine du référendum constitutionnel, ce mercredi 4 septembre. Dans un discours télévisé, il a tenu à rappeler ‘‘la souveraineté du peuple appelé à être consulté aussi souvent que nécessaire, capable de se prononcer, en toute âme et conscience, sur ce qu’il voudrait ou ne voudrait pas. A cet égard, personne n’a le pouvoir ou le droit de se substituer au peuple et ne dispose de toute l’autorité pour parler, agir, décider en son nom et à sa place’’.

Ce qui en un mot ou en mille signifie que le président guinéen n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin du referendum. D’ailleurs à propos, il instruit ‘‘le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, d’initier des consultations avec les institutions de la République, les partis politiques, les syndicats, les organisations de la société civile pour recueillir les avis des uns et des autres dans un échange ouvert sur les différentes questions pour que le débat porte sur les arguments et les recommandations. Tout sujet peut être discuté dans une démocratie’’.

‘‘En ma qualité de Premier Magistrat du pays, garant des libertés publiques et des droits fondamentaux des citoyens, j’ai l’obligation d’écouter chacun et tous afin de permettre que toutes les idées et toutes les opinions s’expriment en toute liberté mais avec responsabilité’’, a-t-il argumenté.

Le président Condé en invitant ‘‘chacun à quelque niveau qu’il soit à exercer ses droits dans le respect de ceux des autres’’, rappelle à l’ordre les anti et pro nouvelle constitution par référendum.

Le principal enseignement que l’on pourrait tirer du discours du chef de l’Etat est qu’il est résolument décidé à aller au référendum pour faire adopter une nouvelle constitution.

Et la démarche qui consiste à écouter les acteurs de la vie socio-politique du pays avant d’aller au référendum est républicaine, donc salutaire.

Reste à savoir si ses opposants vont souscrire à cette démarche.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com  

Publicités

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici