Lors du dernier conseil des ministres, le président de la République, Alpha Condé, a pris acte du l’engagement des membres du gouvernement pour une nouvelle constitution. Samedi dernier, lors de l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, a soutenu qu’ils ont la légitimité maintenant de demander le départ du président Alpha Condé.

« Alpha nous a donné l’opportunité et la légitimité de demander son départ ; on ne se privera pas de ça, comme il veut commettre un parjure en violant son serment et la constitution de la République. La seule sanction sera son départ, dès que le processus à cet égard sera engagé…. », a laissé entendre le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo.

« Nous allons rappeler que toute l’action de l’UFDG dans le cadre de lutte contre le troisième mandat, s’inscrira dans la dynamique du FNDC. L’UFDG ne fera en son nom aucune manifestation, n’obéira en mots d’ordre et d’objectifs qu’au FNDC. Instruction a été donnée à toutes les structures de base et à l’extérieur du pays, de se mettre à disposition du FNDC et de ne mener le combat contre l’assassinat programmé de la démocratie que dans le cadre du FNDC », a renchéri le président de l’UFDG.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités