Au micro de notre reporter, le secrétaire exécutif du parti Union des Forces Républicaines (UFR) a réagi à la démission de Hadja N’gamè Camara coordinatrice du parti à Forecariah. Une démission qui intervient à peine 72 heures après celle de Badra Koné, désormais ex-secrétaire général de la jeunesse de l’UFR.

Saïkou Yaya Barry, dit ne pas être surpris par ce nouveau départ, d’autant plus que, révèle-t-il, Hadja N’gamè Camara est la jeune sœur biologique de Mariame SOGUIPAH ( actuelle ministre de l’agriculture Ndlr). “Elle (N’gamè Camara) était membre du bureau politique du parti de Mamadou Sylla. Elle a quitté Sylla Patronat pour venir nous rejoindre, comme ça, Sidya est la garantie pour faire évoluer le parti. Donc aujourd’hui, si elle a décidé de partir, nous ne pouvons dire que merci pour le temps de collaboration qu’on a eu ensemble et cela n’empêche pas que nous continuons le combat que nous avons mené jusque-là”, a fait savoir l’ancien député. 

Avant de poursuivre : “la faiblesse des arguments et la possibilité d’avoir des positions avec le gouvernement amènent certains à ne pas tenir longtemps en politique, surtout dans l’opposition”. Pour Saïkou Yaya Barry, la déstabilisation de l’UFR fait partie de la mission d’Alpha Condé, pour se maintenir au pouvoir. “Il y a beaucoup d’argent en circulation, dit-il, parce que son ethno-stratégie qui continue, il estime que c’est Sidya qui l’empêche de toujours rester au pouvoir. Parce que si ça ne restait que Cellou Dalein dans l’opposition, il (Alpha Condé) peut faire ce qu’il veut. Donc Sidya est la cible première du pouvoir en place”.

“Aujourd’hui entouré de quelques uns qui ont quitté à coût de millions ou de postes, tels que les Baidy Aribot (vice-gouverneur de la BCRG), Aboubacar Deen Touré qui connaissent le parti (UFR). Ils (les transfuges) cherchent à faire jouer leurs relations pour essayer de déstabiliser l’UFR” a-t-il ajouté.

Pour terminer, le secrétaire exécutif de l’UFR garantie que : “ceux qui ont fondé ce parti et qui l’ont amené jusque-là vous n’assisterez jamais à une défection de leur part. Ceux qui ont quitté d’autres partis pour arriver, on peut toujours assister à quelques défections”.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités