Mohamed Lamine Doumbouya, ministre du Budget, a annoncé une éventuelle augmentation du prix du carburant et le délestage du courant, pour combler le trou que fera le paiement immédiat des 40% d’augmentation de salaire des enseignants.

En effet, plusieurs voix se sont levées pour protester contre cette annonce dont l’application aura impact direct sur la population à la base. C’est le cas d’El Hadj Amadou Diallo, secrétaire générale la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG) qui, au cours d’un entretient avec des hommes de médias, ce vendredi, a fait savoir  qu’il n’est pas question d’augmenter le carburant en Guinée pour le moment.

Elhadj Amadou Diallo, secrétaire général de la CNTG a réagi à cette éventualité : « Cela n’engage que celui qui l’a dit (Mohamed Lamine Doumbouya, ndlr). L’essentiel est que les acteurs ont signé qu’il n’y aura pas l’augmentation. Donc, il n’est pas question qu’on augmente actuellement le carburant en Guinée. Parce qu’en 2015, quand le carburant a été baissé, on a avait demandé au gouvernement de baisser mais il n’a pas voulu. C’est un accord entre ces deux parties donc, on n’acceptera pas aussi que le carburant soit augmenté pour le moment. »

Mohamed kaba Soumah pour Guinee7.com

Publicités