Sidya Touré et Cellou Dalein

Question : Qui est le chef de file de l’opposition guinéenne ? La réponse sonnait comme une lapalissade : Cellou Dalein Diallo. Pour la simple raison qu’en 2010, il a eu plus de voix que tous les autres leaders à part Alpha Condé. Et pendant les dernières législatives, c’est aussi son parti, l’UFDG, qui arrive en deuxième position après le parti au pouvoir. L’Ufdg a même chaperonné l’Ufr de Sidya Touré dans de nombreuses circonscriptions pour que ce parti ait un score passable.

Mais depuis que Alpha Condé a annoncé que le gouvernement va déposer un projet de loi sur le statut de l’opposition et donc de son chef de file, la question revient en surface et, une frange de l’Opposition crie à une cabale. Et à la limite dénie le statut de chef de file de l’opposition à Dalein.

Voici ce que l’UFR dit sur son site officiel après la rencontre du Palais Mohamed V, où Alpha Condé a fait son annonce : ‘‘On se poserait bien la question de savoir qui perturbe Alpha Condé en Guinée, qui redoute-t-il d’avoir comme challenger, son talon d’Achille ? C’est une lapalissade que de dire, Sidya Touré. Les attitudes du président guinéen à l’égard de Sidya Touré à l’occasion de la conférence de presse qu’il a récemment animée avec le président français, François Hollande, en la présence des représentants de la nation guinéenne, en disent long’’, a dit le parti de Sidya Touré, sans coup férir.

Et ce n’est pas tout. L’UFR pense qu’ ‘‘Alpha (est devenu) brusquement très ami de Cellou Dalein’’. Et met en garde ce dernier : ‘‘La ruse de l’hyène, du malin tout court, comme l’évoque si bien la théorie de Machiavel dans ‘Le Prince’. Il fallait absolument compter sur Alpha pour mettre en pratique cette théorie. Toutefois, Dadis ne nous avait-il pas prévenu dans une de ces sorties médiatiques ? Un homme averti en vaut deux ou peut-être trois.’’

En réalité, que veut nous dire Sidya, à travers son parti ? Dalein n’est pas le chef de file ? C’est qui alors ?

‘‘Quand ton pire ennemi te fait grâce, ça doit vraiment t’inquiéter. Quand le loup tente d’amadouer la chèvre en lui proposant une promenade nocturne dans les bois, rien de plus sûr qu’elle va finir entre ses crocs. Ce cher professeur doit se rendre à l’évidence que cette stratégie n’est pas payante, elle est vouée à l’échec car simplement, un secret de polichinelle. Quand un président au pouvoir peut facilement décider de qui doit être son chef de l’opposition avec une telle facilité, une telle légèreté, cela doit donner à réfléchir’’, a dit l’UFR.

Alors question : est-ce Alpha qui fait grâce à Dalein ? Celui-ci ne bénéficie-t-il pas des ‘‘largesses’’ de ses militants qui ont voté pour lui ?

Pour l’UFR, ‘‘aujourd’hui, cet homme (Sidya Touré) est perçu par la grande majorité des populations guinéennes comme son seul espoir, celui qui a la capacité de rassembler toutes les communautés du pays et battre à plate couture Alpha Condé en 2015 dès le premier tour’’.

On comprend alors que la crainte du parti des ‘‘Républicains’’ c’est de voir l’opinion publique imposer ‘‘le chef de file de l’opposition’’ comme le candidat unique naturel de l’opposition à la présidentielle de 2015. Une véritable sincérité en pointillé dans l’opposition.

Sinon de fait Dalein est le chef de file de l’opposition.  Et de jure ? C’est ce que Alpha Condé veut régler apparemment.

Aziz Sylla