Selon nos informations, le leader de l’UFDG pour une question de convenance n’a pas voulu se désolidariser des graves propos tenus par le député Ousmane Gaoual. Cellou Dalein aurait cependant signifié au tristement célèbre député que le parti a besoin de « rassurer les autres ». Ce qui, poliment, signifie que le député doit mettre de l’eau dans son lait, pardon dans son vin.

Ousmane Gaoual aurait compris la leçon et a promis de « redescendre sur terre et d’employer les bons mots désormais». Selon un media en ligne le député reconnait que : « les paroles ont été certainement excessives par moments, mais nous étions en train de gravir des montagnes, d’escalade en escalade par des mots de plus en plus durs. Dans cet esprit, chacun essaye d’aller plus haut que l’adversaire.»

Et Gaoual appelle à polir l’atmosphère politique : « je souhaite vivement que cette situation permette à chaque acteur politique guinéen de mesurer sa responsabilité et que l’on redevienne des débatteurs publics.»

Ousmane Gaoual doit se présenter devant le juge mercredi prochain au tribunal de première instance de Dixinn où il est poursuivi pour ”outrage au chef d’Etat, menace de mort et incitation à la haine”.

Aziz Sylla pour guinee7.com

Publicités

2 Commentaires

  1. la violence verbale affaiblit les parti politiques. ousmane gaoual doit faire beaucoup attention sinon , il va considerablement affaiblit son patron cellou dalein

Comments are closed.