C’est la salle des congrès du Palais du peuple de Conakry qui a accueilli, ce lundi 12 août, un symposium dédié à la mémoire de feue, Mme Touré Mama Fatima Kassory Bangoura, cheffe de cabinet de la Primature. 

En présence d’un public cosmopolite, composé de commis de l’État, amis et collaborateurs, tous vêtus de blanc, que les moments les plus forts de sa vie et ses qualités humaines ont été narrés par les uns et les autres. 

« Reine des cœurs ; Croyante ; fervente pratiquante ; gentille ; humaine ; généreuse et douce » sont entre autres qualités que retiennent d’elle les témoins qui ont eu la « chance » de collaborer avec elle. 

Au nom du président de la République et de la famille de Soumbouyah (Coyah, ndlr), le ministre d’Etat, Naby Kiridi Bangoura, a présenté les condoléances, tout en signalant que celle qu’il appelle sa sœur « a fait le choix de vie d’être bonne toute sa vie ».

Pour lui rendre honneur, et lui dire un adieu mérité, il lui a été décerné à titre posthume le prix du leadership exceptionnel de la part du réseau de femmes, REFAMP, ainsi qu’un satisfecit de reconnaissance d’efforts consentis, de la part du ministère de l’action sociale.

Au nom de l’ensemble des cadres de la primature, Kader Barry, ministre, conseiller principal du premier ministre, a livré le message de son patron en ces termes : «A ma fille tant chérie, mon amie et ma confidente, depuis le lieu saint ou la nouvelle m’a trouvé, mes prières que j’ai organisées ici même, pour toi, t’accompagneront pour le repos de ton âme. La douleur d’un départ inattendu est immense. Repose en paix.»

Enfin, au nom de ses collègues et en son nom propre, le représentant de la primature a présenté, ses «condoléances les plus attristées».

Témoignant en faveur de sa mère, Yarie Touré, a demandé à tout le monde de « se rappeler de sa gentillesse, de son sourire, de sa joie de vivre, de son efficacité, de sa disponibilité et de sa bienveillance à chaque fois qu’elle leur manquerait…» Tout en estimant que cette dernière en rejoignant leur père devient pour eux, un nouvel ange gardien. 

Laissant derrière elle, six enfants, c’est demain mardi 13 août, qu’après la levée du corps au CHU de Ignace Deen à 7h, qu’elle rejoindra sa dernière demeure, comme elle l’a souhaité, auprès de son époux, Dr Yakhouba Issiaga Touré à Faramoryah à 14h. 

Et Almamy Soumah, lors de l’oraison funèbre, des familles, Touré et Bangoura a mentionné : «On ne peut pas dissocier ces deux êtres… l’un et l’autre, était l’égérie de l’autre. Mama était l’égérie de Yakhouba. Yakhouba était l’inspirateur de Mama.»

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici