Fauché par la mort, alors qu’il était sur le terrain à exercer son métier de journaliste, un métier qu’il a aimé et servi avec ardeur et ferveur, Abdoulaye Bah, journaliste du site d’information Guineenews.org, a rendu l’âme, ce lundi 18 juin, des suites d’un accident de la circulation.

De l’hôpital de l’Amitié Sino-guinéenne à la maison mortuaire, sise au quartier Petit-Simbaya, “Carrefour Feu rouge”, amis, collaborateurs et de nombreux membres du gouvernement, les visages amères, les larmes aux yeux, n’ont pas tari d’éloges à l’endroit de ce jeune homme, né le 10 mars 1977.

Son épouse, Marie Louise Bah, en larmes et complètement désemparée, s’est difficilement exprimée à notre micro : « M. Bah nous a quittés », dira t-elle plusieurs fois, à un interlocuteur qu’elle informe au téléphone. Avant de nous confier que : « Je n’ai pas de mots, car ce que je ressens, je ne peux pas l’exprimer. Tout ce que je sais, j’ai perdu mon mari, j’ai perdu mon mari, j’ai perdu mon mari. Que Dieu l’accueille dans son paradis, qu’Il le pardonne. Abdoulaye Bah, c’est un homme du bien, un homme de Dieu. Inch Allah, il sera au paradis, par la grâce de Dieu ».

À son tour, Amadou Tham Camara, président de l’Association guinéenne de la presse en ligne (AGUIPEL), représentant du site Guineenews à Conakry, s’est exprimé, en disant du défunt, qu’il était « un journaliste engagé ; la preuve est qu’il est mort au combat, en faisant le reportage. Il était très professionnel et surtout avec beaucoup de talent. Il était irréprochable, c’est une grande perte pour notre rédaction. Je ne peux que prier pour le repos de son âme ».

Le ministre Moustapha Naïté, en charge des Travaux publics, avec lequel il était pour le dernier service rendu à sa nation, saisi par l’émotion, n’a pas pu placer un mot, préférant s’en abstenir.

Dans les colonnes de sympathisants, les mots de consolation et des sanglots ne tarissent pas, tellement les gens semblent inconsolables face à cette perte.

Présentant au nom du Président de la République, du Premier Ministre et du gouvernement, les condoléances les plus attristées à la famille biologique et professionnelle du défunt, le ministre de la Jeunesse, Mouctar Diallo, a annoncé que le jeudi prochain, au Palais du peuple, à 10h, un symposium sera organisé en la mémoire du défunt, avant le transport du corps dans sa ville natale de Dinguiraye, où il rejoindra sa dernière demeure.

Puisse Dieu l’accueillir dans son paradis. Repose en paix Abdoulaye Bah, et que la terre de la Guinée que tu as tant servie te soit légère.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici