Ce vendredi 5 juin 2020, les députés  Guinéens étaient réunis en plénière dans la salle des actes du palais du peuple de Conakry. A cette  occasion ils ont ratifié une convention de prêt pour le financement des projets de construction d’infrastructures dans le domaine de l’enseignement technique et de la formation professionnelle dans les huit régions administratives.

Selon le rapport de la commission des affaires économiques et financières, du plan et de la coopération de l’Assemblée Nationale, l’adoption de cette convention va permettre la construction et l’équipement de huit écoles régionales de santé, huit centres multimédias et infirmeries des ERAM; un complexe comprenant une école d’agriculture et d’élevage à Kindjan dans Mandiana ; 10 centres d’application de formation post-primaire et secondaire dans les grandes communes rurales ; deux centres de formation professionnelle à Mamou et Lola; huit inspections régionales d’enseignement technique; la rénovation et l’extension des CFP de Donka, Ratoma et Matoto; la rénovation et l’équipement des CAFPPS de Fria, Boffa et Mamou…

Cet accord de prêt est composé de sept articles. Les conditionnalités se résument comme suit: le montant du crédit 230 millions d’euros, le taux d’intérêt 1,5%. La durée du crédit 31 ans dont une période de grâce 5 ans. 

Au cours des débats, la majeure partie des députés s’est interrogée sur l’identité du bailleur d’une part, et sur la non étude de la faisabilité du projet en amont, d’autre part. Selon certains députés, la société Palombo Group date de 2018 et c’est une société dont la crédibilité n’est pas établie. Et Quant à son partenaire financier Triniti Management AG ; son budget de fonctionnement est en dessous de 50 millions GNF.

Prenant la parole, le ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail dira que: “l’essentiel des réponses de vos questions se trouve dans la convention. Si vraiment nous lisons très bien entre les lignes nous trouvons les réponses essentielles à toutes ces questions”.

Contrairement aux prises de parole, le vote prend une toute autre allure. Lors des discours d’orientation, les différents présidents des groupes parlementaires ont tous invité les députés à réserver un vote favorable à la convention. Ainsi, sur 97 députés présents, seulement 3 ont voté contre et 2 abstentions.

Il faut noter que c’est la première convention que les députés de la 9ème législature votent depuis leur installation. Et la plénière a été délocalisée dans la salle des actes du palais du peuple à cause de la pandémie du coronavirus.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités