(Conakry, mercredi 7 octobre 2020) – En Guinée, comme ailleurs en Afrique, la pauvreté énergétique est l’une des multiples dimensions de la pauvreté. C’est pourquoi, le Gouvernement, à travers l’Agence Nationale d’Inclusion Economique et Sociale (ANIES), lance un vaste programme d’accès des plus démunis à l’énergie.

Ce programme sera lancé ce jeudi 8 octobre 2020 à Matakan, sous-préfecture de Kaback, Préfecture de Forécariah, par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Ibrahima Kassory Fofana.

Les opérations se poursuivront progressivement à l’intérieur du pays, dans les trois autres villages pilotes de ce programme : Kouratongo Centre (Tougué), Sanankoro (Kouroussa) et Woro (Beyla). 

Le rôle de l’ANIES dans le cadre du volet économique de l’agence, sera de contribuer à apporter, avec d’autres structures gouvernementales pertinentes dans le domaine de l’énergie, des réponses innovantes et viables à la problématique du déficit énergétique, en particulier pour les plus pauvres. 

L’ANIES s’est fixée comme objectifs de : 

• Contribuer au bien-être global des ménages (l’accès à l’éclairage domestique pour accroître le temps d’étude des enfants et améliorer les résultats scolaires par exemple, ou encore l’accès à une cuisinière propre pour réduire la pollution de l’air intérieur…).

• Accroître ou améliorer les moyens de subsistance (par de nouvelles opportunités entrepreneuriales comme les bornes de recharge mobiles, ainsi que le développement de petits commerces). 

Á propos de l’ANIES 

L’Agence nationale d’inclusion économique et sociale (ANIES) a été créée par le Gouvernement guinéen pour répondre aux nombreux défis liés à l’inclusion économique, sociale et financière. Vecteur puissant de redistribution des fruits de la prospérité économique, sa mission est de contribuer fortement à la réduction de la pauvreté en Guinée et à un meilleur partage de la prospérité économique.

L’ANIES promeut la lutte contre l’exclusion sociale, avec notamment l’accès des plus démunis aux services financiers de base, et la réduction à moyen terme de la pauvreté, particulièrement dans les zones rurales.

En 2020, l’objectif du Gouvernement est de consacrer au moins 2% du PIB à la problématique du partage de la prospérité. Et d’ici à 2025, il s’agira d’inclure 40% des plus pauvres, soit environ 6 millions de personnes.

Contact médias : contact@anies.gov.gn