Le procès des présumés auteurs du détournement de fonds à la Banque centrale de Guinée a été renvoyé par le tribunal de première instance de Kaloum au 28 juin prochain après à peu près deux heures de débats houleux.

La remise en liberté provisoire pour les quatre détenus qui a été formulée par les avocats de la défense auprès du tribunal, est restée sans suite. Donc, Mme Kadiatou Baldé (gestionnaire de la caisse de devises de l’institution) considérée comme la pièce maitresse du détournement ; Yamoussa Soumah (Planton à la BCRG), Ibrahima Sory Sylla (stagiaire au Trésor public), Oumar Bah (chef service au niveau de la direction des changes à la BCRG) restent à la disposition du tribunal jusqu’au 28 juin.

En ce qui concerne Ibrahima Sory Sylla qui aurait reçu une somme de 50mille euros et 30 mille dollars de la part de Oumar Bah, il a été révélé au tribunal par son avocat qu’il a remboursé 50mille euros et 20 dollars. ‘‘Donc, on ne peut pas le maintenir uniquement pour les 10 mille dollars restants. Parce qu’il a besoin de laver son honneur. Et je ne crois pas qu’il va fuir pour ça’’ a estimé son avocat.

Le président du tribunal, Chérif Sow, sans accorder la liberté provisoire aux accusés a renvoyé le procès au 28 juin pour le réquisitoire et les plaidoiries.

Ismaël Sylla pour Guinee7.com