Le procès des huit membres du FNDC qui s’est ouvert ce mercredi au tribunal de première instance de Dixinn a été renvoyé à vendredi prochain à la demande du procureur Sidy Souleymane N’Diaye. Abdourahamane Sano, Bill de Sam, Sékou Koundouno, Abdoulaye Oumou Sow, Bailo Barry, Ibrahima Diallo, Mamadou Sano et Mamadou Bobo Bah, tous poursuivis pour des ‘‘faits de manœuvres et actes de nature à compromettre la sécurité publique et à occasionner des troubles à l’ordre public’’ retournent donc en prison. Après que le juge ait rejeté leur mise en liberté provisoire.

Focus de guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire