Une pénurie de carburant, depuis trois jours, sévit en Guinée. Les automobilistes pour se ravitailler font recours au marché noir où les prix flambent. Ils passent ainsi de 8 000 GNF à 12 mille GNF, 13 mille GNF voire 15 mille GNF, c’est selon les endroits. Se déplacer à Conakry devient un véritable casse-tête faute de moyens de déplacements. Mais qu’est-ce qui a causé cette pénurie de carburant ? Et quand finira-t-elle ? Des sources non officielles expliquent le fait par le retard accusé par un bateau devant livrer le carburant. Une excuse récurrente. Nous avons voulu cependant avoir la version officielle en contactant M. Diakaria Koulibaly, directeur général de l’Office National des Pétroles (ONAP) qui n’a pas réagi à nos nombreux appels et SMS. En attendant, le calvaire des usagers lui, s’exprime et dans des hauts parleurs.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com