Ce vendredi 2 mars 2018, par une conférence de presse tenue à Chancellerie, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Me Cheick Sako, en les citant nommément, a fustigé le comportement de Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et de Dr Faya Milimono, président du Bloc Libéral (BL) à l’endroit des magistrats qui ont siégé dans les commissions administratives de centralisation des votes (CACV).

Me Cheick Sako, rappelant les propos de Dr Faya Milimono « si j’étais devant vous monsieur le juge, je vous aurais giflé, la justice guinéenne me donne envie de vomir », a estimé que ces propos sont : « incompréhensibles et irresponsables. »

Il annonce que « le juge de paix de Yomou a porté plainte au niveau de la cour d’appel de Kankan, donc la procédure suivra. M. Faya Millimono est un homme politique respectable dans ce pays, il va s’expliquer devant cette juridiction ».

Quant au chef de file de l’opposition, Cellou Dalein, pour qui, il a un « respect et considération » depuis sa nomination, Check Sako soutient que ses propos sont « excessifs ».

« Je pense qu’il répondra. Sur ce point précis, je voudrais dire avec tout le respect au chef de file de l’opposition que dans un Etat de droit tout n’est pas politique. Dans un Etat il y’a également le droit, la justice, l’égalité… », rappelle-t-il.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

1 COMMENTAIRE

  1. merci Mr le minstre, c’est cette fermeté qui manque aux autorités guinéennes en général et c’est ce qui est à la base de la pagaille que notre pays connait aujourd’hui.

  2. merci Mr le minstre, c’est cette fermeté qui manque aux autorités guinéennes en général et c’est ce qui est à la base de la pagaille que notre pays connait aujourd’hui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici