A l’issue de la marche du FNDC, ce 6 janvier, Cellou Dalein a dit que les manifestants ont ‘‘encore démontré que les Guinéens ne sont pas prêts à accepter le troisième mandat. Nous avons plusieurs raisons, la première, parce que c’est illégal ; la deuxième, c’est parce que c’est contraire à la démocratie ; la troisième raison, c’est qu’Alpha Condé ne mérite plus d’être au pouvoir. Il a violé de manière récurrente la constitution de la République, (…)”.   

Selon lui, “la résistance à l’oppression est un droit constitutionnel, la résistance à la dictature est un droit constitutionnel. Il faut qu’on se mobilise à partir du 13, nous avons demandé le départ d’un président qui a perdu toute légitimité parce qu’il a violé la constitution”, a fait savoir Cellou Dalein en faisant allusion aux prochaines actions du FNDC.

Il reconnait que le combat est dur mais “la victoire sera de nos côtés parce que nous sommes avec le droit, nous sommes avec la vérité, nous sommes avec notre peuple qui sont assoiffés de la démocratie, de paix, d’unité nationale. L’unité nationale qu’Alpha malmène en constance”.

Sur les événements survenus dans la commune urbaine de Kankan, ce lundi, où des boutiques et magasins ont été pillés, Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG a trouvé déjà un coupable. “Aujourd’hui, avant de partir, il (Alpha Condé, ndlr), a instruit les militants du RPG de Kankan de détruire le siège de l’UFDG et d’attaquer les boutiques et magasins appartenant à des gens sensés appartenir à l’UFDG. Certains n’appartenaient pas à l’UFDG mais vous le connaissez. Mais nous sommes là, la Guinée dans sa diversité, nous sommes ensemble pour combattre le tribalisme, restaurer la confiance entre les différentes composantes politiques et ethniques de notre pays pour la Guinée soient une et qu’elles affrontent le défi du sous-développement”, a-t-il accusé.

Avant de conclure : “Il (Alpha Condé, ndlr) a toujours voulu diviser en ethnie, il a considéré les cadres originaires de la Haute Guinée qui sont dans le FNDC qu’ils ont rejoint l’ennemi. Mais qui est l’ennemi ? C’est lui l’ennemi de l’unité de la Guinée, c’est lui qui est l’ennemi de la Guinée, (…). Nous devons rester unis, nous devons refuser de tomber dans son tribalisme pieux. Alpha n’a pas d’autres arguments que la tribalisassion du débat (…).”

Bhoye  Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités