Plus de 2.000 Allemands ont répondu à l’appel du gouvernement et se sont enregistrés comme volontaires, indiquant qu’ils étaient prêts et disponibles pour être déployés dans la lutte contre le foyer d’Ebola en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, a déclaré lundi l’UA dans un communiqué.

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a informé de cette nouvelle le président de la Commission de l’UA, Nkosazana Dlamini-Zuma, après avoir obtenu des informations sur l’avancement des efforts de l’UA pour combattre cette maladie.

Les deux responsables se sont rencontrés en marge de la 69ème Assemblée générale de l’ONU à New York, a indiqué ce communiqué.

Le président de la Commission de l’UA a présenté au ministre allemand des Affaires étrangères d’autres mesures prises par l’UA pour lutter contre la pandémie, soulignant l’impact socioéconomique potentiel qu’entraînerait une épidémie de cette maladie.

Elle a appelé à une campagne de sensibilisation massive pour mobiliser rapidement une réponse préventive et gérer cet impact.

Mme Dlamini-Zuma a salué cette offre du gouvernement allemand, disant qu’elle espérait voir une coordination adaptée pour veiller à mettre la situation sous contrôle au plus vite.

Cette offre allemande a été annoncée publiquement lors d’un sommet de haut-niveau sur l’Ebola, convoqué par le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon, et au cours duquel un grand nombre de pays membres de l’ONU et d’autres partenaires ont annoncé des contributions pour lutter contre le virus Ebola, selon ce communiqué.

 

Xinhua