Les policiers ont trouvé une autre astuce pour se faire de l’argent sur le dos des citoyens. Les petits sous pris à ciel ouvert avec taximen et chauffeurs de Magbana ne suffisent plus.

En effet, selon  nos constats, les policiers de la route se rendent, le plus souvent les week-ends à Madina pour guetter les voitures garées sur l’Autoroute en vue de les embarquées à l’insu des propriétaires pour la fourrière vers Bonfi. Pour récupérer une voiture, nos agents demandent cash 360 000gnf. Et, naturellement, le ‘‘prix’’ est à discuter.

Mme M. Yansané qui a été victime de cette pratique raconte : “La semaine dernière, j’ai bien garé ma voiture pour aller faire mes courses à Madina. A mon retour, j’ai été surprise de constater que ma voiture a été envoyée à la fourrière et ils m’ont exigé de payer 360.000 Gnf. Le seul grief qu’on a trouvé est qu’il n’y avait personne dedans. J’ai dit aux policiers que jetais libre de ne pas être dans ma voiture si elle est bien stationnée. Mais ils m’ont dit qu’il était interdit de garer les véhicules à cet endroit. C’est alors que je leur ai fait savoir qu’il n’y avait pas de plaque pour l’indiquer. Les policiers  mont dit que ce sont les gens qui enlèvent les plaques.’’

‘‘La plaque de signalisation enlevée, est-ce ma faute ?’’ S’interroge la dame qui a tout de même pu débattre du ‘‘prix’’ jusqu’à 190 mille GNF.  ‘‘Pas au trésor, j’ai donné à un monsieur, un jeune policier qui se dit être leur caissier’’, précise-t-elle.

Au moment où l’on parle de réforme du secteur de la défense et de la sécurité, le comportement de ces policiers ne va-t-il pas à l’encontre des objectifs que se sont fixées les nouvelles autorités ?

El Hadj M Koula Diallo