En moins de deux ans, la compagnie AGB2A a impulsé une dynamique très forte dans la boucle de Boffa, en nouant des accords intelligents et stratégiques avec ses voisins. Dernier en date, le partenariat avec la société KCP Kimbo, lui ouvrant l’accès à un second port aménagé sur la Fatala.

Un premier bateau de bauxite est programmé pour le 24 novembre 2021 dans le port de KCP Kimbo, ce qui pourrait changer la donne dans la zone.

Jusque-là, AGB2A exportait sa production à partir de son propre port aménagé sur l’une des rives de la Fatala, avec une capacité de chargement d’environ 25000 tonnes par jour. En nouant l’accord avec KCP Kimbo, le potentiel des deux sociétés est fortement décuplé.

« L’interconnexion des pistes minières et des ports des sociétés AGB2A et KCP KIMBO, après 10 mois de travaux, donne naissance à une nouvelle plateforme logistique opérationnelle et de grande capacité », souligne-t-on au sein de la société AGB2A.

En quelques mois d’exploitation, les deux partenaires ont pu aménager plus 100 km de pistes minières dédiées à l’activité et offrent désormais une capacité de chargement d’environ 40000 à 50000 tonnes par jour sur leurs ports.

A cette échelle, les installations communes aux deux sociétés peuvent charger jusqu’à 14 millions de tonnes par an, les inscrivant de facto parmi les acteurs majeurs dans le domaine de l’exportation de bauxite, la matière première servant à la production d’aluminium métal.

« Cette mutualisation des infrastructures va permettre de diminuer le temps de chargement des minéraliers à 5/6 jours (contre 14 jours auparavant) et de renforcer ainsi la compétitivité de la bauxite produite et commercialisée par les sociétés partenaires », fait remarquer AGB2A.

Par ailleurs, les infrastructures aménagées permettent de doper les exportations d’autres sociétés implantées sur le corridor de Boffa. Il en est ainsi d’Ashapura, déjà en exploitation, et cela permettra à d’autres sociétés installées le long de la Fatala et détentrices de permis miniers d’entrer en phase de production.

« Dans un futur proche, les deux rives de la Fatala seront connectées pour permettre l’accès à ces deux ports pour des sociétés dont les permis se trouvent aujourd’hui dépourvus de voie d’évacuation de leurs produits », indique un dirigeant d’AGB2A.

Des investissements portuaires supplémentaires, en 2022, permettront de doubler la capacité actuellement installée, annonce AGB2A, ce qui donne une idée claire des ambitions d’une société qui tient un rôle de leader dans la démarche de mutualisation de l’activité des différentes sociétés installées dans la localité de Boffa, à environ 200 km au nord-ouest de la capitale Conakry.

Dans un tel contexte, l’Etat guinéen pourrait même saisir la balle au bond pour renforcer les capacités de la Société navale guinéenne (SNG) afin de permettre à ce pays d’Afrique de l’Ouest, second exportateur mondial de bauxite, de trouver la place qui lui revient dans les activités de barging et de shipping.

D’autres perspectives encore plus prometteuses s’ouvrent d’ailleurs avec la possibilité de connexion d’autres zones minières par convoyeur au Port de Chalco permettant ainsi de compléter la  « Boucle de Boffa ». Tout un programme.

Source : Westaf Mining

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.