Après la mort du journaliste de guinee7.com, Elhadj Mohamed Diallo, au QG de l’UFDG, Bah Oury exclu du parti explique. «Comme prévu et annoncé depuis une semaine, je me suis rendu au siège de l’UFDG pour participer à la réunion hebdomadaire du Bureau Exécutif National, ce vendredi après-midi.

A ma forte surprise, c’est la garde rapprochée de Cellou Dalein Diallo qui m’empêche d’accéder dans l’enceinte du siège, faisant usage d’une extrême violence. Dans cette brutalité, l’un des gardes m’a asséné un coup de barre de fer sur la tête, avec une volonté apparente  de m’éliminer entraînant un oedème sur mon crâne. Dans la bousculade déclenchée, un des gardes qui se dénommerait Sow a tiré 3 coups de feu en notre direction. Ses balles ont malheureusement fauché un journaliste qui en est mort. Tout ceci s’est passé devant témoin dont un journaliste indépendant m’ayant suivi depuis mon domicile. Dans ces circonstances, Cellou Dalein Diallo assume l’entière responsabilité de la mort du journaliste et de l’aggravation de la situation au sein de l’UFDG ».

Focus de guinee7.com

Publicités

1 COMMENTAIRE

  1. Commenter:je ne sais pas pourquoi il faut toujours jouer au malin?et pour tant,il n’y a pas plus malin que l’observateur qui n’ouvre pas la bouche.franchement parlant vous nous mettez tous en retard.

  2. Commenter:notre chere guinee souffre et continue toujouts a souffrir, et cela par la faute de ses soit disant fils qui se reclament politiciens et qui veulent prendre la destinee de ce pays, il faut la jeunesse guineenne ecarquille bien ses yeux pour un avenir qui les appartien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici