Ousmane Gaoual Diallo

Des cadres de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) détenus à la Maison centrale de Coronthie ont bénéficié d’une liberté conditionnelle. Il s’agit de : Ibrahima Chérif Bah, Ousmane Gaoual Diallo, Abdoulaye Bah et Cellou Baldé. Selon le communiqué qui a été lu à la télévisé nationale, ce vendredi 16 juillet, ces détenus, tous déjà hospitalisés bénéficient d’une liberté conditionnelle à compter de ce 17 juillet 2021 pour des raisons médicales.

Le même communiqué précise qu’aucun d’entre eux ne peut quitter Conakry que sur autorisation préalable de l’administration pénitentiaire et répondre à tout moment à l’appel de la justice au besoin.

Il faut rappeler que ces proches de Cellou Dalein Diallo, ont arrêtés quelques jours après que leur leader s’est autoproclamé président élu de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020. Ils sont poursuivis pour entre autres « détentions d’armes, destruction des biens publics ».

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.