Dans une déclaration rendue publique au siège de leur parti politique, ce vendredi, les membres du bureau politique du RPG arc-en-ciel ont exprimé leur soutien aux magistrats guinéens dans leur projet de faire toute la lumière sur les différents cas de violences et d’assassinats enregistrés lors des manifestations de rues.

« Loin d’influencer la justice et faire immixtion dans les affaires judiciaires, nous pensons qu’aucun patriote conscient ne peut rester indifférent devant une telle situation. Celle de la perpétuation, la violence et la violation des lois et des décisions de justice », a déclaré Lansana Komara, secrétaire permanant du parti, à l’entame de ses propos.

Et de poursuivre : « Pour nous au RPG arc-en-ciel, nous souhaitons que les choses aillent jusqu’au bout, pour qu’en fin la vérité jaillisse. Pour que ceux qui se servent des cadavres des enfants d’autrui, agents des forces de l’ordre et de sécurité (…), soient désormais démasqués. Après chaque manifestation, nous les voyons brandir les cadavres des Guinéens comme un trophée de guerre. »

De ce fait, « nous nous posons la question de savoir, pourquoi après la manifestation des jeunes et femmes à Kaloum, le bilan était de zéro mort. Et qu’à chaque fois que l’UFDG organise une manifestation, il y a des morts ? Alors nous pensons que l’heure de la vérité a sonné. Le peuple de Guinée voit tous  et il n’est pas dupe. Notre peuple fait confiance en la justice et en ses magistrats. Nous devons laisser la justice faire son travaille en toute liberté et sérénité, pour que la lumière soit faite sur ce dossier ».

Lansana Komara a en effet lancé un message aux femmes et jeunes de Guinée. « Nous invitons les femmes de Guinée à la vigilance. Nous leur demandons de ne pas se laisser piéger par ces politiciens assoiffés de pouvoir, prêts à marcher sur les corps de leurs enfants pour atteindre leur but. Aux jeunes de Guinée, nous leur demandons de ne pas se laisser manipuler par les mêmes politiciens véreux prêts à occuper le fauteuil présidentiel à n’importe quel prix », a-t-il conseillé.

« Conscients qu’ils ne peuvent plus gagner le pouvoir par les urnes, les responsables de l’UFDG dirigés par Mamadou Cellou Dalein Diallo usent de la violence comme moyen d’accession au pouvoir en organisant des marches soi-disant pacifiques qui n’ont rien de telle », a-t-il fait savoir.

Selon le secrétaire permanant du RPG arc-en-ciel, « c’est le lieu de prendre à témoin l’opinion nationale et celle internationale des agissements de l’UFDG et rendons responsable l’UFDG des conséquences de leur démarche. Nous rappelons de passage que seul l’Etat a le monopole de la contrainte et que force ne doit rester qu’à la loi et aux décisions judiciaires, à l’autorité desquelles tous sont soumis ».

Et de conclure : « La lutte politique ne doit pas tuer l’unité nationale et ternir les relations politiques entre les acteurs politiques d’une part et entre les communautés composantes la nation guinéenne d’autre part. En tout état de cause, le RPG Arc-en-ciel se réserve le droit de se constituer en partie civile. »

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

1 COMMENTAIRE

  1. La vérité s’est révélée au grand jour, elle continuera s’il plait à dieu. Le monde saura qui fait quoi dans ce pays. Leurs stratégies sera maintenant d’intensifier les marches et cette fois ci ils diront zéro cas. Nous demanderons à la justice de n’épargner personnes,tous répondront de leurs forfaits à l’endroit du peuple Guinéen

Laisser un commentaire