Le corps syndical et les travailleurs de la Présidence de la République ont procédé dans la matinée du jeudi 13 Septembre 2022, au renouvellement du Bureau de la Section syndicale dans la salle 28 septembre du Palais du Peuple. 

Cette cérémonie présidée par une forte délégation de la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée. On notait aussi la présence du nouveau Directeur des Ressources Humaines de la Présidence, des cadres supérieurs de l’Administration Présidentielle, des membres du Bureau sortant ainsi que des travailleurs de la Présidence de la République massivement mobilisés.

La Secrétaire Générale sortante, Madame Dramé Mariam Kanté, dans son intervention, s’est excusée auprès des personnes auxquelles elle a causé du tort au cours de ses mandats, avant de remercier les nouvelles autorités et les personnes qui l’ont accompagné pendant ses années de service.

« Ma porte sera grandement ouverte, et je serai entièrement à la disposition de la nouvelle équipe rentrant. » a-t-elle ajouté.

Après ce discours plein de sens, la délégation de la CNTG a procédé à l’élection du nouveau Bureau de la section syndicale.

M. Alseny Dalo Bangoura, Journaliste à la Direction de la Communication et de l’Information, l’unique candidat au poste de Secrétaire Général, a été à ce titre élu, à la tête de cette structure stratégique de la Présidence de la République. Ainsi que 18 autres travailleurs comme membres du nouveau Bureau.

M. Alseny Dalo Bangoura, Secrétaire Général entrant, dans son allocution a d’abord remercié le corps syndical et les travailleurs de la Présidence de la République, pour la confiance portée en sa modeste personne, pour diriger ce nouveau bureau. Avant de dire grand merci aux nouvelles autorités, il a attiré leur attention sur les difficultés auxquelles sont confrontés les travailleurs de la Présidence de la République : « Dans un passé récent, les travailleurs de la Présidence de République contribuaient par fois pour mettre le carburant dans les bus qui les transportaient, et c’est tout récemment qu’on a pu régler ces problèmes grâce à la Secrétaire Générale sortante.

Il a promis de mener ensemble la lutte pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs de ladite institution. 

Déjà nous avons mis en place un plan d’action. Nous allons interpeller les nouvelles autorités, pour qu’ils prennent en charge, sur le plan sanitaire, de transport et autres. Surtout l’amélioration des conditions de vie des travailleurs. Parce qu’il faut le reconnaître le bât blesse à ce niveau-là », a-t-il indiqué.

Le nouveau Secrétaire Général a clôturé son intervention par un problème alarmant, concernant la carrière du travailleur de la Présidence. Il nous a affirmé : « Et aussi à la Présidence, il n’y a pas de carrière administrative, mais c’est un défi qu’il faut relever. Aujourd’hui quand quelqu’un est élu Président, il débarque avec un groupe de personnes. Alors qu’à la base il y a les vrais travailleurs, des personnes qui ont servi des années durant au niveau de l’administration présidentielle. On doit redonner à ces hommes et femmes qui se sont battus et sacrifiés pour le développement du pays, leurs droits. C’est un défi à relever aussi, nous allons nous battre dans ce sens. Et je pense que les portes des nouvelles autorités nous seront grandement ouvertes ».

A noter que cette cérémonie a aussi été marquée par la remise de trois (3) satisfécits, à trois membres du bureau sortant à savoir : Mme Dramé Mariam Kanté, Monsieur Mohamed Lamine Conté et Hadja Mama Kaba, pour le service rendu.

Parlant de l’ambiance, elle était parfaite car on ne pouvait pas distinguer des vieilles femmes et hommes aux jeunes, tout le monde était en mouvement. Des pas de danse au rythme de la musique jouée par les sonos retentissaient de tous les côtés. Les femmes criaient au sifflet comme dans un match de football.

Abdoul Salam Sylla