À quelques heures du démarrage des campagnes électorales, le président de la haute autorité communication a interpellé les médias, surtout ceux privés, sur les règles et principes vis à vis des candidats en lice durant cette période cruciale. C’était à l’occasion, ce jeudi, de la cérémonie de tirage au sort pour l’ordre de passage dans les journaux de campagne.

« les radios et télévisions privées n’ont pas l’obligation de diffuser, ni le journal de campagne, ni l’émission débat. (…). Une télévision, une radio et un autre support de médias est libre de couvrir les activités de campagne d’un parti politique. Mais, un organe de médias privés ne peut pas organiser un débat entre des candidats », a rappelé Boubacar Yacine Diallo.

Et de poursuivre : « par contre, si un parti va dans un média pour une émission, ça nous ne l’avons pas interdit. Aucune radio ou télévision ne peut organiser un débat entre deux candidats en lice, il faut que ce soit clair. Dans la loi, nous avons exhorté les journalistes à être neutres. Si un organe failli, il s’impose à la rigueur de la loi. Il a été indiqué que les candidats sont libres d’aller dans les médias de leur choix. »

Mohamed Soumah pour Guinee7.com