Ce vendredi 3 juillet, s’est tenue à Conakry la première réunion du comité inter-partie, dans le cadre de la prochaine élection présidentielle. Au sortir de cette rencontre qui a réuni l’ensemble des formations politiques désireuses de participer à cette élection et les autres acteurs concernés par le processus, le leader du PDC (Parti Démocrate Conservateur), Mohamed Cissé n’est pas passé par mille chemins exposer ses craintes quant à la capacité de cette CENI à respecter le chronogramme fixé pour la présidentielle de 2020.

« Je pense que c’est tout à fait normal que la CENI appelle les chefs des parties prenantes pour venir assister aux préparatifs d’une élection en Guinée. Aujourd’hui, nous sommes venus, nous sommes au début, on est entrain de nous présenter le chronogramme. On va voir le contenu après on se prononcera là-dessus. Vous avez vu les dernières élections, tout le monde a des doutes par rapport à la capacité de la CENI. Parce que je vous fais comprendre que les élections législatives qui viennent de se passer, au lieu que les partis politiques aient un mois de campagne, on est allé jusqu’à deux mois de campagne dû à beaucoup d’anomalies au niveau de la CENI. Nous craignons que ça soit le même cas pour ces élections présidentielles aussi », a déclaré le leader du PDC au micro de notre reporter.

Selon le chronogramme proposé par le CENI, le premier tour de l’élection présidentielle de 2020 est prévu pour le 18 octobre prochain.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com