Une délégation d’observateurs de la CEDEAO a été reçue, mardi 13 octobre, par la Haute autorité de la communication (HAC) à Kaloum (Conakry).

Au cours de cette réunion, ces observateurs ont échangé avec les commissaires sur les dispositions adoptées par le HAC dans le cadre de la prochaine présidentielle. Mais aussi sur des difficultés…

Après cet entretien, la délégation avec le président de la HAC, Boubacar Yacine Diallo, a visité la salle de monitoring.

Au sortir de la rencontre, Ahmed Kami Camara, commissaire à la Haute autorité de la communication a rappelé que les observateurs étaient venus « s’enquérir d’abord du processus d’évolution des activités de la Haute autorité de la communication depuis le début de la campagne électorale. Ils nous ont d’abord fait savoir qu’ils ont ici déployé plus de 100 observateurs eux-mêmes. Et qu’avant l’arrivée de ces 100 observateurs, ils avaient déjà 16 observateurs préalablement pour suivre l’évolution des préparatifs des élections.  Ensuite, il est revenu au président de la Haute autorité de la communication, monsieur Boubacar Yacine Diallo d’expliquer aux observateurs de la CEDEAO, les différentes activités qui ont été réalisées par la Haute autorité de la communication juste avant l’ouverture officielle de la campagne présidentielle.  Ça été d’abord, la toute première décision qui a été prise, règlementant le passage des médias au niveau de la radiotélévision guinéenne ; il a parlé des différentes émissions qui ont été créées à ce titre. Et ensuite, les observateurs ont posé des questions sur les problèmes. Monsieur le président a bien voulu répondre que depuis que nous sommes là, nous avons eu la chance de ne rencontrer aucun problème. Et qu’au niveau de la radiotélévision guinéenne, nous avons une équipe de sept qui sont installés, qui suivent les émissions journalièrement et qui remontent journalièrement des rapports et qu’au jour d’aujourd’hui aucun problème n’a été signalé».

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.