Selon un communiqué transmis à notre rédaction, le RPG AEC dit se réserver le droit de donner des suites judiciaires aux contre-vérités de Mouctar Bah, correspondant de RFI à Conakry. Lire ci-dessous le communiqué.