La campagne populiste et anti immigration du candidat républicain suscite beaucoup d’inquiétudes et de réactions dans ce monde déjà fragilisé par des tensions.

Même le  pape François, véritable apôtre de la paix, du dialogue inter religieux et défenseur  infatigable des migrants en situation de détresse, n’a pas pu résister aux provocations de l’homme.

En  effet Donald Trump mène  une stratégie de  campagne électorale basée sur des propos provocateurs et très choquants avec comme fonds de commerce sont  l’islam, le racisme  et l’immigration.

Ses déclarations mensongères face à la criminalité (81 %  des crimes commis sur les blancs sont faits par des noirs alors que le FBI  parle de 14%) témoignent de sa haine viscérale contre une communauté qui a beaucoup souffert récemment de crimes et d’abus commis sur elle.

Ses propos contre l’islam et les migrants ne font que renforcer les amalgames dans un monde déjà fragilisé par cette guerre des cultures et le terrorisme : « la fermeture totale des Etats Unis aux musulmans  ».

L’interdiction des réfugiés aux Etats Unis : un pays  fondé majoritairement par des protestants qui ont  fui les persécutions religieuses et les famines à répétitions en Europe. Plus de 2000 huguenots français se sont installés aux larges des cotes américaines avec la révocation de l’Edit de Nantes en 1685.

Faudrait-il rappeler à Monsieur Trump ses antécédents et origines migratoires pour stopper ses dérives électorales racistes, et islamophobes.

Sa mère est originaire de l’ile de Lewis en Ecosse et ses  grands parents paternels  étaient des immigrés Allemands  originaires de  Kallstadt.

Les Allemands  formaient le deuxième groupe d’immigrés après les Nord Irlandais.

Vers 1760 on comptait aux Etats Unis 18 communautés Allemandes et en 1780, elles étaient plus de 30.

En  1760  les Allemands constituaient plus de 33%  de la population en Pennsylvanie et des milliers s’établirent à rhinebeck quartier de New York.

Et si la ville avait été  fermée à ses grands parents, il n’y  verrait  pas le jour le 14 juin 1946 et sa sœur Maryanne Trump Barry ne serait pas juge fédéral aux Etats Unis.

L’organisation internationale de migrants Horizon Sans Frontières estime que Donald Trump est une menace pour la paix et la sécurité dans un monde  de nervosité et  demande aux Américains de lui barrer la route ne serait que pour leur stabilité sociale.

Par ailleurs HSF exhorte les Nations Unies à plus de fermeté envers ces hommes politiques qui de par leur déclarations, compromettent la paix et la sécurité des peuples et l’adoption de lois pour lutter contre toute forme de dérives racistes et religieuses.

Boubacar  Seye

Citoyen Européen d’origine africaine

Président d’horizon sans frontières

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici