La société de téléphonie Orange Guinée a officiellement lancé son programme communication dans les différentes universités du pays au sujet du projet prix Orange de l’entrepreneur Social. C’était dans la matinée de ce lundi 9 mai 2022, à l’université Mercure internationale à kipé.

Ce programme qui en est à sa 7ème édition en Guinée mais 12ème à l’international, est réservé aux étudiants, salariés ou entrepreneurs qui ont plus de 21 ans. Les candidats au POESAM ont jusqu’au 27 mai 2022 pour postuler à l’un des prix nationaux, et tenter ainsi d’être sélectionné pour le Grand prix International.

Au terme de la rencontre, Sékou Keita, le directeur chargé de la communication et des relations extérieures de Orange Guinée a précisé que l’objectif vise à outiller et booster les porteurs des projets. « Le but du projet c’est tout simplement accompagné, encadré et surtout booster les projets qui s’appuient sur la nouvelle technologie et de communication et que ces projets servent la communauté guinéenne. Et en servant la communauté guinéenne, c’est booster les compétences de ceux qui créent, de ceux qui innovent et de ceux qui nous font sortir de ce qui est de l’ordinaire. Une fois qu’on a ces projets, on les encadre, on les accompagne et on booste non seulement le projet mais l’initiateur aussi. C’est pourquoi cette année nous avons intitulé une nouvelle vision qu’on veut donner au POESAM c’est Orange au cœur des universités. Nous avons dit, il faut aller encore à l’offensive et être tête à tête avec les étudiants, leur mettre à disposition les éléments d’abord afin de savoir qui peut poster pour être candidat au POESAM, quelles sont les conditions d’accès, l’intérêt après que tu es gagnant du POESAM et les prix qui tu auras », a-t-il dit.

Sékou Keita a ensuite rappelé ce qui a motivé le choix du thème des nouvelles technologies. « C’est pour non seulement lutter contre les effets de serre que nous connaissons, c’est pour protéger l’environnement, en protégeant l’environnement, c’est sauvegarder la santé parce que la santé c’est l’environnement c’est l’espace où nous vivons. Alors pour que nous puissions vivre et éviter certaines maladies, il faut forcément la protection de l’environnement et pour protéger l’environnement, il faut éviter l’utilisation de certains objets. Alors pour éviter l’utilisation de certains objets, il faut se passer de certains outils, de certains équipements, et pour se passer de certains outils certains équipements, il faut trouver leurs remplaçants. Alors pour trouver leurs remplaçants, il faut forcément que ça soit dans la nouvelle technologie de l’information et de la communication. Alors si aujourd’hui nous voulons aider notre communauté à se développer, nous voulons être dans un espace communautaire sain il faut forcément ici, qu’on se base sur des nouvelles technologies de communication qui peuvent nous éviter l’utilisation d’autres objets souillés», a-t-il conclu.

Les équipes de Sékou Keita effectueront des tournées dans toutes les universités du pays afin de toucher le maximum d’étudiants.

Thierno Abdoul Barry pour guinee7.com 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.