Me Pépé Lamah

Pour la 6ème fois, le commandant Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba a comparu devant le tribunal criminel de Dixinn. Ce mardi 1er novembre 2022, il a encore répondu aux questions des avocats de la défense.

Pendant que Me Pépé Antoine Lamah, un des avocats de Moussa Dadis Camara, l’ex putschiste, posait les questions, un incident a éclaté entre lui et Toumba Diakité.

L’accusé à la barre, a qualifié Me Pépé de « désagréable » lorsque ce dernier a demandé de savoir si la signature apposée sur le procès-verbal est réellement de l’accusé.  Un qualificatif qui a irrité l’avocat.

Dans la foulée, Me Pépé, a condamné le silence du tribunal face au propos déplacé de Toumba Diakité. Le juge a soutenu que Me Pépé, n’a pas donné du temps au tribunal pour se prononcer sur l’incident.

« S’il vous plaît, il faudrait que chacun comprenne que les règles de jeu de ce procès sont les mêmes contenues dans le code de procédure pénale. Je n’ai pas cessé de le répéter. Et à cette phase, ce n’est pas à un conseil de dire au tribunal ce qu’il doit faire. Le tribunal respecte tout le monde depuis le début de ce procès », a déclaré le juge Ibrahima Sory 2 Tounkara.

« Monsieur le président, je suis respectueux », a rétorqué, Me Pépé Antoine Lamah, avant d’ajouter : « Je ne discute pas monsieur le président. Si vous ne voulez pas que nous existons dans cette salle, vous pouvez me dire monsieur le président. Mais je remarque honnêtement, un manque de respect à l’égard des avocats de la défense. Ça, je ne peux pas tolérer. Je ne peux pas admettre cela monsieur le président. Ce n’est pas du tout normal. Je ne l’admets pas du tout. »

Avec un ton ferme, le juge Ibrahima Sory 2 Tounkara, a menacé : « si vous continuez comme ça, je serai obligé de vous dire de quitter la salle. Jusqu’à preuve du contraire, j’ai la police de l’audience. »

Entretemps, Toumba Diakité, avait « retiré »  le mot.

Prenant la parole, le ministère public a abondé dans le sens de l’apaisement tout en condamnant le comportement du prévenu à la barre.  Comme lui, un avocat de la partie civile. Il a aussi invité l’accusé de présenter des excuses à Me Pépé au lieu de « retirer » le mot. Les avocats de Toumba aussi ont regretté le comportement.

Ainsi, le juge a ordonné à Toumba Diakité de présenter des excuses à l’avocat en question. Ce qui fut fait. Et l’avocat a continué à poser ses questions jusqu’à terme.

Après l’épuisement des questions de Me Pépé Antoine Lamah, Toumba Diakité, a déclaré au tribunal qu’il est fatigué et souhaite se reposer un peu. Ce qui a été accepté par le tribunal.

Bhoye Barry pour guinee7.com