Me DS, un avocat de la partie civile, dans le procès du 28 septembre, a provoqué l’ire de Dadis Camara quand il a dit que celui-ci au pouvoir tenait des discours creux. Par ailleurs, l’avocat a mis l’ancien putschiste face à ses incohérences : Il dit qu’Alpha Condé a fomenté un complot contre lui cependant il l’aurait soutenu pendant les élections de 2010, 2015 et 2020. Coincé Dadis s’est énervé en lançant que l’avocat aurait été « monté » contre lui.

Il a fallu beaucoup de peines pour que le président du tribunal calme Dadis et ramène l’ordre dans la salle.

Focus de guinee7.com