Mohamed Lamine Fofana, ministre de la Justice par intérim

« La proposition de Cinéma Liberté a été abandonnée. La rénovation coûtait pratiquement le prix d’un bâtiment neuf. On a opté pour tenir le procès, désormais, dans l’enceinte de la Cour d’appel, où la salle d’audience sera édifiée dans les jours à venir », a annoncé le ministre par intérim de la Justice, Mohamed Lamine Fofana, ce mercredi 14 août, à la sortie d’une réunion du comité de pilotage du dossier des “Massacres du 28 septembre 2009”.

Sur la question des ressources financières pour le procès tant attendu des Guinéens, le ministre par intérim, Mohamed Lamine Fofana, déclare que « le gouvernement guinéen a débloqué déjà 20 milliards qui sont disponibles. Et avec lesquels on va démarrer les travaux d’édification de ce bâtiment. Et le budget à venir va prendre le reste en compte. Il n’y a aucun problème de financement », a-t-il rassuré, tout en se basant sur l’assurance des Nations Unies, des Etats-Unis, l’Union Européenne et de la France.

Eloi Kodjo IV

Même si les membres du comité se sont entendus sur le lieu où doit se tenir le procès, aucune date de l’ouverture n’a été communiquée. C’est parce que, estime le représentant résident par intérim du PNUD, Eloi Kodjo IV, « c’est un procès qui représente une certaine sensibilité et une délicatesse pour laquelle nous avons besoin d’assurer, encore un tant soit peu, le renforcement de capacité de l’ensemble du dispositif qui va accompagner effectivement la mise en œuvre de ce procès ».

Ce comité de pilotage s’est réuni pour la première fois, depuis l’arrivée du ministre par intérim de la Justice et Garde des Sceaux à la tête dudit ministère. Et la 6ème fois depuis sa mise en place. La rencontre a eu lieu dans les locaux de la chancellerie.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire