La partie civile a posé des questions ce mercredi sur l’arrestation et le décès de Beugré ancien patron du camp Koundara et Cie à Claude Pivi alias Coplan, ancien ministre en charge de la Sécurité présidentielle.

Cette partie a fait allusion à des vidéos où le précité était ligoté.

« Ce sont les douaniers et la gendarmerie de Pamelap qui ont envoyé les Beugré et les ont présentés au commandant Diamanka, paix à son âme. J’étais présent. Et le commandant a demandé de les envoyer au 32 escaliers [Gendarmerie] Je l’ai vu, il n’était pas sauvagement attaché. C’est moi même qui ai fait appel à la RTG pour filmer », a dit Claude Pivi.

A la question de savoir si Beugré était sous ses ordres, il a répondu « non », avant de soutenir : « c’était des porteurs de bérets rouges. Sinon lui ce n’est pas un béret rouge. Il n’a jamais suivi de formation de parachutiste. Mais chacun portait le béret rouge en ce temps. »

Quant aux circonstances de son décès, il a dit ne rien savoir. « Je ne peux pas expliquer puisque je n’étais pas là-bas. On nous a annoncés que Beugré est mort. C’était après quelques jours », a-t-il précisé.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com