Ce mardi 10 janvier 2023, le Capitaine Moussa Dadis Camara, a comparu de nouveau devant le tribunal de première instance de Dixinn, délocalisé dans l’enceinte de la Cour d’appel de Conakry. C’est dans le cadre du procès des événements du 28 septembre 2009. Contrairement à la journée d’hier, Moussa Dadis était un petit peu agité à la barre aujourd’hui face aux questions des avocats.

Face à cette situation les avocats d’Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba, annoncent qu’ils ont changé de stratégie pour défendre leur client.

« La défense de Toumba a modifié sa stratégie de défense, là où on attendait Me Paul Yomba, il ne sera pas là. Son questionnaire sortira de l’ordinaire comme le client lui-même il l’est. Dadis, vous voyez sa descente aux enfers, son ramollissement, il prouve qu’il n’a pas été cet homme d’État digne de ce nom, qu’il a déshonoré cette mission à cause même de son manque de délicatesse, de politesse, de générosité vis-à-vis du tribunal et des différents acteurs du temple. Les questions qui seront posées à Dadis, il sera tenu de les répondre parce que toute question non répondue sera considérée comme acquise aux débats et comme un aveu de culpabilité. Il ne saura échapper à la justice de son pays. Il reconnaîtra ou nous le ferons reconnaître. Nous ferons savoir au peuple qu’il en a été le concepteur, le préparateur et le réalisateur de ce massacre », a déclaré Me Paul Yomba Kourouma, un des avocats de Toumba Diakité.

Bhoye Barry pour guinee7.com