Le procès des événements du 28 Septembre ouvert, mercredi a été renvoyé au 4 octobre. Me Pepe Antoine Lamah, avocat de l’ancien président de la junte guinéenne, Moussa Dadis Camara, trouve que la vie de son client serait menacée. Il a aussi démenti le fait que son client se serait constitué prisonnier, comme inscrit sur le rôle d’audience du jour.

« Le Capitaine Moussa Dadis Camara ne s’est jamais constitué prisonnier. Le Capitaine Moussa Dadis Camara a fait l’objet d’une arrestation et d’une détention arbitraire, organisées par le procureur de la République près le tribunal de première instance de Dixinn. Qu’on arrête de diffuser ces mensonges », s’est-il indigné.

Avant d’annoncer : « La vie du Capitaine est en danger. Parce qu’on n’a même pas réfléchi un seul instant qu’on ne doit pas le loger dans le même lieu que la personne qui a tenté de l’assassiner le 3 décembre 2009. On a fait fî de toutes ces considérations-là, pour le prendre comme un vulgaire citoyen et le conduire à la maison centrale en violation de la loi. »

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com