La semaine dernière, des mosquées de Kankan dont la principale ont été profanées, des Corans brûlés à l’intérieur. Pour mener leurs enquêtes, les autorités locales ont convoqué  Nanfo Ismaël Diaby, chroniqueur, prédicateur musulman adepte de la prière en langue locale, au commissariat central de Kankan, dans la journée de ce lundi 7 septembre 2020.

Au sortir du commissariat, il nous a expliqué ceci : « Lorsque j’ai reçu la convocation, je pensais que c’était à cause de la prière en malinké. Donc je me suis rendu immédiatement au commissariat central. Arrivée dans la salle des interrogatoires, on m’a demandé si je ne suis pas impliqué dans l’affaire de profanation des mosquées. Je suis un chef religieux et depuis que j’ai eu la nouvelle que les mosquées ont été profanées cela m’a beaucoup touché au cœur, alors pourquoi je peux m’entraîner dans cette affaire ? On m’a dit que je ne suis pas la seule personne à être interrogée sur cette affaire, qu’ils sont en train de mener une enquête. Après on m’a laissé rentrer à la maison », a-t-il expliqué.

Pour terminer, il a lancé un appel : « Je demande aux autorités locales de prendre cette affaire au sérieux, c’est ma première fois de voir ça en Guinée et plus précisément dans une ville sainte comme Kankan. Alors j’encourage les autorités d’approfondir les enquêtes afin de mettre la main sur ces personnes et les juger conformément à la loi. »

Pour rappel, la semaine dernière, dans des mosquées de Kankan, ville sainte, des excréments ont été déposés et des livres coraniques brûlés par des individus non encore identifiés.

De Kankan, Moussa Konaté pour Guinee7.com