L’AGUIFPEG à l’assaut pour la mobilisation et la formation des femmes pour la santé communautaire du 21 Juillet au 24 Aout 2020

  1. Après l’épidémie à virus Ebola, l’Etat guinéen a entrepris de vastes chantiers de réformes du système de santé à travers l’élaboration  par le Ministère de la santé d’une nouvelle Politique Nationale de la Santé, du Plan National de Développement Sanitaire 2015-2024 et de la Politique Nationale de Santé Communautaire.
  2. Ces documents de politiques et de stratégies témoignent de l’engagement politique ainsi que des efforts visant à décentraliser les services de santé et à améliorer la gouvernance du système de santé. 
  3. Pour que ces efforts du gouvernement portent fruits de manière pérenne, il faut la participation des citoyens et des organisations de la société civile aux réformes engagées tant sur la forme que sur le fond. C’est pour répondre à cette préoccupation que l’USAID a initié le projet de Participation Citoyenne à la Gouvernance de la Santé (Citizen Involvement in Health Governance  CIHG). Ce projet qui est piloté par FHI360 en consortium avec Search for Common Ground (SFCG) et Social Impact (SI) a pour objectif global de contribuer à améliorer la compréhension et la participation des citoyens aux réformes du système de santé en Guinée. 
  4. Pour contribuer à la réalisation de cet objectif du projet CIHG, AGUIFPEG a bénéficié des appuis techniques et financiers pour la mise en œuvre du projet de Mobilisation et Participation Citoyenne des femmes à la Gouvernance décentralisée de la Santé en Guinée. L’objectif visé par AGUIFPEG à travers ce projet est de promouvoir et renforcer la participation active des femmes dans la gouvernance de la santé au niveau communautaire ce qui favorisera l’accès à des soins de santé de qualité à la base. 

Dans la réalisation de cet objectif, AGUIFPEG a formé des animatrices pour mobiliser les femmes dans leurs localités respectives à travers :

  • les diagnostics participatifs communautaires sur la santé des femmes,
  • (ii)  la mise en place de coalition de femmes pour la santé,
  • (iii) l’organisation des foras,
  • (iv) les activités de plaidoyer et
  •  (v) de contrôle citoyen de l’action publique.