En séjour de travail à Conakry, le vice-président de la Banque mondiale pour la région d’Afrique a visité une start-up de la place, ce dimanche 28 juillet 2019. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la réalisation du projet Booster les Compétences pour l’Employabilité des Jeunes (BoCEJ) et du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (WAAPP).

« Dans toutes mes visites en Afrique, j’aime visiter les start-up africaines. J’aime visiter tout ce qui travaille dans la technologie. Nous sommes en Afrique, nous sommes les plus jeunes au monde. Donc, nous devons devenir aussi le continent des start-up, nous devons mobiliser l’énergie de notre jeunesse, l’imagination, la créativité de cette jeunesse, pour créer des start-up, pour créer de l’emploi, des opportunités », a expliqué M. Hafez Ghanem.

Au terme de sa visite des institutions de la start-up en question et la rencontre des jeunes lauréats du projet BoCEJ, le haut cadre de la Banque mondiale a déclaré que l’une des choses les plus importantes, c’est la capacité des jeunes guinéens. « Nous avons rencontré des jeunes lauréats du projet BoCEJ. Ces jeunes entrepreneurs qui ont créé des start-up ça, ça ma donné beaucoup de confiance dans le futur de ce pays », s’est-il réjoui.

A la question de savoir s’il y a un lien entre les start-up et les objectifs de la Banque mondiale, Hafez Ghanem souligne que : « Déjà, je pense qu’une grande partie des jeunes qui travaillent ici viennent du projet BoCEJ. Je pense qu’il y a déjà un lien avec nos projets que nous finançons dans l’agriculture dans deux directions. D’abord, le e-vente pour apporter la vente au producteur agricole et aussi le e-extension ; donc, c’est pour apporter le service d’extension des naissances de l’agriculteur », a-t-il laissé entendre, avant de préciser que : « Dans l’immédiat, nous allons continuer notre travail avec le projet agricole, et on va voir ensemble les différents projets ; quelles sont les possibilités… »

Dans le cadre de la réalisation de la “Piste 2: Stage en Entreprise” du projet BoCEJ, une vingtaine de jeunes font le stage depuis des mois au sein de la start-up visitée, ce dimanche. Parmi ces jeunes, figure Oumou Hawa Diallo, diplômée en télécommunications.

Oumou Hawa Diallo

« Au début, je ne connaissais rien ; une fois ici, j’ai reçu beaucoup de choses à travers Tulip. Je suis là dans le cadre du câblage et le contrôle. Le programme BoCEJ, ça nous aide, nous les jeunes, parce que moi, je me suis retrouvée à Tulip à travers leur plateforme. Je me suis inscrite en ligne, j’ai pris un programme et je suis allée à leur siège. J’ai fait l’interview, en plus le test, après ils m’ont orientée, pour venir ici. Grâce à eux, je suis là depuis trois mois », a témoigné la stagiaire, Oumou Hawa Diallo.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici