Nidaa Tounes a bien failli présenter un fils du président Essebsi, soutenu par les islamistes d’Ennahdha. Un ancien diplomate tunisien déplore l’état de “simili-droit”.

Lire la suite …

Publicités