Au cours d’une visite de terrain portant sur l’état d’avancement des travaux du projet minier Bel Air-Mining à Boffa, hier mercredi, le chef de l’Etat, le président Alpha Condé s’est adressé aux employés guinéens de la compagnie Alufer, exécutant ledit projet.

Ce qui s’est passé à Fria ne se reproduira plus jamais

Alpha Condé en s’adressant à ces employés a indiqué que : « Quiconque fait la pagaille ici, je vais ordonner qu’on le licencie. Ce qui s’est passé à Fria ne se reproduira plus jamais.  Fria a été fermé cela fait plus de 4 ans maintenant alors que c’est l’usine de Fria qui ravitaillait la ville de Fria en électricité et en eau potable. Nous nous sommes battus pour que l’usine de Fria soit rouverte. »

Et de poursuivre : « Tout ce qui est dans le code minier, les blancs vont respecter, je leur ai dit. Aucune société étrangère ne viendra transporter la bauxite ici, c’est aux Guinéens qu’ils vont remettre les camions pour le transport de la bauxite. Mais de notre côté, nous allons également respecter le contenu du code. Donc les blancs vont appliquer ce qu’on a conclu et nous allons aussi faire la même chose. »

Autant j’oblige les Etrangers à respecter notre code, autant je vous oblige également à respecter ce même code

Pour conclure, « ne faites pas ce la pagaille, sinon comment les autres auront de l’emploi ? Comment les créateurs d’emplois viendront au pays ? Ils n’ont même pas encore commencé à exporté la bauxite, comment les banques vont leur prêter de l’argent ? Donc celui qui fait la pagaille, je vais demander à ce qu’on le licencie. Autant j’oblige les Etrangers à respecter notre code, autant je vous oblige également à respecter ce même code, il faut qu’on s’entende sur ça ».

Mohamed Kaba Soumah envoyé special pour Guinee7.com 

Publicités

Laisser un commentaire